La Thérapie des Clés© et la joie

Trouver la joie grâce aux fleurs de bachCertains sont effrayés par le nombre d’années nécessaires pour amorcer en soi-même un changement définitif et durable  !

Pour en comprendre la nécessité, il nous faut observer le déroulement progressif de l’évolution individuelle qui permet la structuration de l’ego puis de la personnalité. Et ce n’est pas une mince affaire.

kirchner-potsdamer-platzDevenir un adulte majeur

Cela demandera vingt-et-une années à l’enfant qui vient de naître. Il lui en faudra sept de plus pour acquérir la maturité affective, et encore sept pour assimiler la conscience morale !

Etre une personnalité accomplie et autonome

Trente-cinq années sont donc nécessaires. Il s’agit d’un chiffre bas, car le développement de la conscience ne s’arrête jamais.

Le premier cycle d’évolution individuelle sera complété seulement à quarante-neuf ans où il recommencera sa progression sur de nouvelles bases. C’est le deuxième cycle de l’âge mûr. 

Sept années pour la Thérapie des Clés et huit pour la Praxis soit quinze années pour boucler le cycle complet de la stratification psychique, cela ne parait pas irréaliste en regard de la lenteur du mouvement initial de cristallisation.

Car l’élément déterminant, comme on peut largement le constater ci-dessus, est justement le temps et pour gagner une véritable et authentique transformation dans tous les domaines (physique, psychique et spirituel) on est tenu de travailler avec lui.

Qu’est-ce que le Temps ? 

Dans notre exemple, il s’agit d’un processus psychique lié aux cinq sens.

Il est produit par la conscience mentale et se rapporte au troisième centre psychique (mental, analytique et intellectuel). Mais il faut compter surtout avec le deuxième centre psychique (affectif et émotionnel) qui lui n’a pas du tout la même valeur temporelle.

C’est ainsi que des événements qui se sont passés depuis très longtemps (la toute petite enfance en particulier) et largement oubliés, continueront à exercer leur pouvoir pernicieux tout au long de l’existence si on ne les dissout pas par un travail sur soi approprié.

Cela n’est jamais une mince affaire, d’autant plus que l’impact provoqué par l’émotion engendrée s’est également inscrit par résonance dans le premier centre psychique. Il faudra obligatoirement atteindre aussi ce niveau pour désamorcer l’ensemble des empreintes parasites.

Et là on ne rigole plus ! On est dans l’inconscient ultra profond.

Ce n’est jamais par la mémoire directe que l’on peut y accéder, mais uniquement par un ressenti réactivé, qu’il faudra traduire en émotions puis pensées et  visualisations afin de remonter la chaîne comme un ressort.

C’est tout l’enjeu des étapes que l’on rencontre en avançant sur le chemin de la Thérapie des Clés©. Voilà un des avantages considérables que représente justement ce chemin balisé.

bombois[1]Mais il y a plus. Le problème que l’on affronte avec le premier centre est la création de Trouver la joie thérapie des Clés Fleurs de Bachfantasmes, fantômes, fantasmagories et autres fariboles spectrales, car ici tout est interprété à l’aune d’une conscience brute susceptible d’engendrer des monstres à partir de rien ou si peu. C’est la caverne de l’Ogre, l’antre du Tyran Sanguinaire, le repaire du Loup Garou. Car quand on s’aventure dans ces lieux mal famés, par exemple à l’aide de l’auto-hypnose (très pratique pour cette exploration des profondeurs) on y découvre des horreurs parfaitement stupides si elles n’étaient pas si dangereuses !

L’imaginaire est au pouvoir et il est capable du pire.

Chacun trimbale son propre chargement de monstres, véritable boulet que l’on emmène avec soi comme des forçats de la vie. Si on veut couper le cordon (plutôt la chaîne rouillée) qui nous relie à ce compagnon vénéneux, il faudra y mettre le prix.

Il réclamera sa pitance de souffrances, de peurs, de culpabilités et de haines tant qu’on ne lui aura pas réglé son compte et remis le calculateur à zéro, et cela demande des années d’efforts (au bas mot). Qu’on le veuille ou non. Car il ne fait pas de cadeau.

Cependant, nos efforts et nos peines seront bientôt récompensés au centuple, car en se retirant il libérera de nouveaux horizons et de nouveaux espaces…

Qu’est-ce que l’espace ?

Trouver la joie grâce aux Fleurs de BachQue devient la joie dans cette dilution du temps ?

Elle apparaît tout naturellement par la magie de l’espace intérieur dégagé grâce justement à l’ouverture du temps, car l’espace est le lieu de la conscience. Il est finalement utile de préciser que le travail sur soi n’est pas une boucle à boucler mais un seuil à dépasser. Chaque boucle, en activant la spirale évolutive, ouvre un peu plus l’intériorité qu’elle dégage à la vision.

C’est ainsi que se profile la possibilité de l’ouverture du coeur qui est le seuil menant vers la renaissance et la Joie.

Retour >> Haut de page

Le 25/02/2014 – Catégorie : Observations

Une question ?