Le motif de notre vie

Le motif de notre vieLe motif qui détermine le sens de notre vie change sans cesse au fur et à mesure que nous accédons à la découverte de qui nous sommes.

C’est ainsi que nous avons des modèles qui nous inspirent et orientent nos propres ambitions. Mais la plupart du temps, le motif de notre existence est plus ou moins impur et mélangé et notre intention mal définie.

Ne serait-il pas souhaitable de faire le point avec soi-même et prendre le temps d’y réfléchir ? Car quel qu’il soit, ce motif conditionne et détermine la tendance dominante de notre expérience tout entière.

Pouvons-nous sincèrement répondre à ces deux questions :

Quels sont les facteurs qui inspirent ma vie quotidienne ?

Quel est le principal motif qui me fait réagir ?

Qu’est-ce qui donne sens à ma vie ?

On observe qu’autour de nous, particulièrement au sein de la population moyenne, la plupart ne sont mus que par le désir concret, physique et transitoire. La majorité semble dominée par le besoin matériel de posséder et de jouir du confort assuré par la sécurité économique, sociale ou religieuse.

Pour d’autres vont s’ajouter certaines formes d’aspiration ou d’ambition ou de pouvoir, désirs de satisfaire des appétits émotionnels ou esthétiques.

Enfin il y a ceux qui espèrent découvrir des réalités plus subtiles, acquérir une stabilité mentale, développer une plus grande assurance et voir exaucés leurs désirs supérieurs. Ils souhaitent ardemment savoir comment enrichir sa vie en développant ses potentiels.

Il en est ainsi pour ceux qui choisissent d’entrer dans la Thérapie des Clés©.

Au commencement, il y a quelques objectifs tangibles et bien ciblés, concernant des aspirations légitimes à renégocier ses tendances profondes négatives ou malsaines dont on serait bien aise de se laisser décharger. Peurs, avidités, regrets, découragements et autres amertumes.

Et puis en chemin le cap change d’orientation, on est sensible à la douleur du monde, on participe à sa peine, on est partie prenante d’une Humanité qui se révèle manipulée et spoliée.

Le sens de la vieA nouveau l’on se tourne vers un autre idéal, plus ouvert sur la beauté et l’intensité des choses. On est touché par un rien, on participe à la vie palpitante qui bat tout alentour.

Mais bizarrement et par degré, une distance s’installe bientôt entre soi et le monde. Nous devenons spectateur impassible. Il y a perte de sensibilité, voire indifférence.

Progressivement à nouveau tout change et nous voilà surpris, saisi par cette vérité suprême et secrète retrouvée, qui est l’extrême fragilité de notre âme humaine mais aussi son extraordinaire puissance, sa beauté virginale, sa parfaite stabilité et sa joie sans mélange.

En définitive tous ces états transitoires s’installent durablement pour cohabiter en toute légitimité au sein même de notre réalité intime.

C’est notre moisson d’expériences de vie.

Ce long chemin vers soi-même nous ramène finalement à la case Départ… mais où tout est maintenant radicalement différent. Car nous étions perdu et nous nous sommes trouvé.

C’était bien cela notre seul motif et nous ne le savions pas.

—————————————————-

20/03/2013 – Catégorie : Enseignements

Une question ?