Les Fleurs de Bach en trois questions

Fleurs de Bach en questions«Tant que l’Ame, le Corps et l’Esprit sont en harmonie,

rien ne peut nous affecter.»  Dr Edward Bach

 Préambule – Le domaine d’application des Fleurs de Bach soulève quelques remarques, puisqu’il a été définitivement figé par son inventeur.

C’est ainsi qu’une charte émise par le Centre Bach de Mount Vernon déclare soutenir ad vitam, la pratique de ces élixirs selon la méthode utilisée dès l’origine par leur créateur. Depuis son décès en 1936, rien n’a donc plus évolué et aucune proposition sérieuse de changement n’a jamais été agréée. Nous avons maintenant dépassé les 80 ans d’un emploi sous une forme immuable.

Edward Bach, très sensibilisé à la souffrance humaine avait pourtant déclaré :

«Nous sommes malades de nous-même et c’est à nous-même de nous guérir.»

N’est-ce pas une invite à tout essayer pour approcher cet objectif qui est le challenge le plus difficile que l’on n’aura jamais à atteindre ?

Paon4Posons-nous quelques questions délicates sur l’usage officiel des Fleurs de Bach

1./Pourquoi ne jamais changer la pratique des élixirs ? C’est ainsi que l’avait rigoureusement stipulé le Dr Bach il y a maintenant plus de 80 ans.  Pourtant cela n’empêcherait nullement de conserver l’usage actuellement prescrit. Au contraire, toutes les pratiques qui peuvent nous soutenir et nous apporter le réconfort devraient pouvoir cohabiter en bonne intelligence. Il y a de la place pour tout le monde et chacun pourrait y trouver son compte.

2./Pourquoi l’inventeur de cette merveilleuse création apte à si bien soigner nos blessures de l’âme, a-t-il jeté définitivement l’opprobre sur toute proposition future d’un usage renouvelé des élixirs ? Sept années ont été nécessaires à la découverte des fleurs sélectionnées, avec probablement des erreurs et des retours en arrière inévitables. Sa propre intuition y était assurément fortement conditionnée et orientée sur cette recherche qui était son principal objectif.

3./Pourquoi enfin, alors qu’il n’a eu l’ensemble des trente-huit élixirs à sa disposition que durant seulement deux années, a-t-il décidé qu’il en avait approfondi pour toujours l’étendue de leurs possibilités ? C’est contraire à toute vision holistique et à toute ambition systémique qui sont pourtant inscrites au cœur même des Fleurs de Bach, car ces élixirs sont en eux-mêmes un mystère et une révélation.

 

Paon Fleurs de BachDepuis 1936 année de la disparition du Dr Bach, ces questions sont restées sans réponses

On peut maintenant à notre tour essayer de le faire en y répondant par d’autres questions :

  • Qui peut se permettre de décréter que la recherche, dans n’importe quel domaine est aboutie ?
  • Qui peut croire que rien n’évoluera plus et que les systèmes, quels qu’ils soient, sont incapables de progression ?
  • Comment enfin imaginer que toute découverte puisse être à jamais et pour toujours verrouillée par son inventeur ?

Toute science, tout art, toute connaissance évoluent sans cesse

Paon et fleurs de Bach

S’ouvrir et révéler au monde toute sa beauté

Ce sera à chacun de formuler ses propres réponses en s’appuyant sur les nombreuses ressources proposées par ce site !

Quand à moi j’y ai répondu à ma façon par la création de cette nouvelle pratique des Fleurs de Bach qui est devenue la Thérapie des clés© et qui ne sera certes jamais reconnue par le Centre Bach. Mais les délais de prescription de la Propriété Intellectuelle étant largement dépassés, l’utilisation des petites fleurs des champs est retombée dans le domaine public, et nous pouvons donc les cueillir à notre guise pour enrichir notre âme grâce à ce précieux bouquet.

Soyez curieux !

Voyagez à travers le menu dédié à cette nouvelle Thérapie.

Vous serez étonné par sa richesse, son inventivité et sa force de conviction.

———————————————————————————————

06/02/2015 – Catégorie : Observations 

Une question ?

Commentaires

  1. le 16 février 2015
    La Vie étant évolution il est évident que l’on ne peut pas utiliser les Fleurs de Bach dans un cadre pré-défini dès le départ. Les Fleurs elles-mêmes , comme tout ce qui est vivant,dévoilent petit à petit leur potentiel au chercheur sincère et l’efficacité de la Thérapie des Clés est la symbiose entre les Fleurs et sa créatrice. Une utilisatrice

    • La symbiose doit aussi fonctionner dans l’autre sens. En effet ceux qui choisissent de vivre jusqu’au bout l’aventure de la Thérapie des Clés sont forcément connectés avec une exigence supérieure à leur seule volonté humaine. C’est ainsi qu’ils n’ont pas d’autre choix que de s’engager dans cette entreprise, en sachant que c’est un chemin qui leur permettra de développer les aptitudes (physiques, psychiques, spirituelles) dont ils ont le plus besoin à chaque instant. Régine.

Faire un commentaire

Entrer un chiffre ci-dessous (opération anti-spam) *